Nordmag , votre magazine région Nord 

=> Nouveau site


 

 

lille2004

Les Métamorphoses

 LE CHEMIN DES ÉTOILES  Jean-Claude Mézière

lille 2004 : le chemin des étoiles JC Mézière

Ce chemin est constitué de sept arches installées tour à tour le long d’avenues des villes de la région. Chaque élément mesure plus de 8,5 mètres de haut, indépendamment des éléments décoratifs du sommet de 1,3 mètre maximum.
De nombreux objets lumineux, gyrophares, antennes, pales de ventilateurs, etc. sont intégrés aux portes permettant la transformation du chemin en fonction de la journée. La déambulation sur les trottoirs offre un spectacle étonnant dans a mesure où les arches sont traitées sur les quatre faces. Par ailleurs, la circulation automobile continue sous les arches , de quoi prendre son véhicule pour un astronef prêt à décoller...

Jean-Claude Mézières est né le 23 septembre 1938 à Paris.
À quinze ans, il entre aux Arts appliqués, section papiers peints, et rencontre Giraud qui n’est pas encore Moebius. En 1965, il part aux Etats-Unis et travaille comme cow-boy dans les ranches entre le Montana et l’Arizona. A Salt Lake City, il retrouve son ami d’enfance Pierre Christin, professeur de littérature française de l’Université d’Utah. C’est là qu’ils collaborent pour la première fois pour une histoire courte dans l’esprit du " MAD " américain de l’époque qui sera publié dans Pilote, en 1966. En 1967, alors que la science-fiction est encore très marginale en France, ils publient dans Pilote “Les mauvais Rêves”, la première aventure de Valérian, qui reçoit un accueil aussi inattendu que favorable. Ancrés dans une époque autant marquée par les espoirs que les controverses, ils jouent sur les paradoxes temporels et projettent la première rencontre avec d’autres espèces, le début d’une immense quête, en quelque sorte ethnographique, sur la faune et les mœurs du cosmos. Les albums de Valérian se succèderont au rythme de nouvelles aventures, de rééditions et de recueils répertoriant les créatures et les personnages peuplant, l’univers de ces bandes dessinées.

Grand Prix de la ville d’Angoulême en 1984, Mézières s’embarque, ensuite, avec Christin dans la création de grands romans graphiques. Tout en restant fidèle à Valérian, Mézières multiplie les projets et les collaborations dans des domaines aussi divers que l’illustration, l’audiovisuel, les scénographies ou les timbres-poste notamment pour les Terres Australes et Antarctiques Françaises qu’il a récemment visitées afin de nourrir encore et toujours son imaginaire. Il y a trois ans, Lille 2004 le sollicite et l’invite à investir et métamorphoser les rues de la ville par une féerie urbaine. Marcher dans ses dessins, Mézières l’a déjà fait, il y a quelques années, en visitant les gigantesques décors construits d’après ses croquis pour le tournage du film de Luc Besson " Le Cinquième Élément ".
En 2004, tout le monde pourra en faire autant, quand on se promènera le long du " Chemin des étoiles ", piste d’envol d’un astroport installé au cœur même de la ville, rêverie mécanique et colorée imaginée par Mézières. Au milieu d’immenses arches, comme autant de tours de contrôle rappelant l’univers de science-fiction Valérian, les visiteurs se trouveront propulsés dans un futur débarrassé des contraintes technologiques réalistes. Ici les antenne-radars, les lumières, les écrans avec les vidéo-théatres de Pierrick Sorin, privilégieront la fantaisie, l’humour et le rêve pour un grand dépaysement festif.

Lille 2004: le chemin des étoiles JC Mézière, montage
Valérian, astroport de la rue Faidherbe...

 Le Chemin des Etoiles  artiste : Jean-Claude Mézières et Pierrick Sorrin
lieux : RUE FAIDHERBE, LILLE  , LENS,  LOMME , MAUBEUGE  & DUNKERQUE.  du 21 août 2004 au 17 octobre 2004, Rue Clémenceau.
Ici
du 22 février au 18 avril 2004 : à Lens - boulevard Basly ( ci-dessous)

LENS Bd Basly : Le Chemin des Etoiles

 lille2004lille2004lille2004lille2004lille2004lille2004lille2004lille2004lille2004lille2004

La métamorphose de la gare Lille Flandres

Patrick Jouin est né en 1967 à Nantes, d’un père ingénieur bricoleur.
Une fois obtenu son diplôme aux Ateliers-ENSCI en 1992, il entre au département multimédia de Thomson où il travaille sous la direction artistique de Philippe Starck. Puis il travaille au département mobilier de Starck et édite parallèlement son propre mobilier. Il a été choisi par une des grandes compagnies automobiles pour dessiner une voiture. Il travaille aussi pour Alain Ducasse (le bar et le restaurant du Plaza Athénée), édite ses projets de mobilier chez Roset et Moderno. Avec Thierry Gaugin et Jean-Marie Massaud, il signe les travaux de Luxlab à travers lesquels il incarne une nouvelle génération. Jeune désigner précis et radical, Patrick Jouin allie  l’acuité de sa pensée à une réelle modernité dans la traduction formelle de ses réflexions.

Projet architectural : Lille 2004 lui a passé commande de la métamorphose de la gare de Lille Flandres. Il propose d’en modifier la perception par la coloration de la grande halle en apposant sur l’ensemble des verrières ( 10.000m2 ), des filtres sensibles à la température et à la lumière.
La verrière surplombant les quais ainsi que les façades verticales et les fenêtres donnant sur l’extérieur seront recouvertes de film magenta.

Lille 2004 : gare Lille-Flandres

la gare Lille Flandres en rose

 

Bambouco à Dunkerque

EPHEMERA - BAMBUCCO  
Dunkerque, Quai de l’Amiral Ronarc’h 
Jusqu’au 12 juillet    
Haute de 30 mètres, une jungle de bambous offre une architecture éphémère, et encore inconnue.

 

 



Mosaïc, le jardin des cultures Houplin Ancosine – Parc de la Deûle
Jardin permanent, ouvert de mai à octobre.
Du lundi au dimanche de 10h à 19h, fermé le mardi. 
Plein tarif 5 euros, réduit 3 euros. 
Une mosaïque de sept jardins illustrant la diversité des cultures présentes dans la région. 

 

photos©nordmag

EPHEMERA : CONSTRUCTION AÉRIENNE BAMBUCO    Lille jusqu’au 7 novembre  Rue Faidherbe  et Grand-place
Une jungle de bambous haute de 30 mètres ! Les Australiens voltigeurs de Bambuco imaginent une végétation inédite. 

Bambucco à Lille

Bambucco à Lille

Source d'abondance... François Boucq LILLE 2004

Source d'abondance... François Boucq
Fontaine extravagante et polymorphe.Haute de 6,5 mètres, constituée de matériaux en résine aux couleurs chatoyantes et aux formes surréalistes...
Lillois d’origine, François Boucq partage les premières années de sa carrière entre les caricatures politiques et la rénovation du Carnaval de Lille.
Énergiques et drôles, fantasques et inspirés des débordements de l’esprit du monde, les personnages de François Boucq se glissent dans l’univers quotidien et jouent à détourner les clichés. Ses dessins naissent d’un graphisme rigoureux, très personnel qui le détache de toute influence et le place parmi les plus grands dessinateurs d’aujourd’hui. C’est avec cet humour décalé propre à son univers qu’il a conçu, pour Lille 2004, une représentation féerique de la main invisible qui donne la vie à la ville. Jusqu'au 30 novembre Gare Lille Flandre

Le jaquemart, Carillon de Monstres LILLE 2004

Le jaquemart, Carillon de Monstres
Ce jaquemart, créé par Hannes Heiner, membre de Dead Chickens annonce l’heure en se manifestant par des bruitages et de la musique. Bien plus qu’une sculpture, il s’agit d’une véritable attraction vivante rappelant un jardin zoologique. Une douzaine de créatures fantastiques prennent leurs ébats sur et autour de trois vieux arbres, dont le branchage débouche sur un toit de nuages duquel jaillira, d’heure en heure, un soleil déployant ses membres radieux.  
Dead Chickens est un collectif composé de Kai,Breda CC, Werner Trunk, Nils Peters et Henryk Weiffenbach qui s’est formé après leur participation au film du même nom, réalisé par Malika Zieovesh. Leurs installations sont de véritables automates, créatures artistiques engendrées par un mélange de procédés mécaniques et de fonderie.  A Wattrelos - Du 18 septembre au 10 octobre

Photos©nordmag     Doc Lille 2004

 

lille2004

 
 

Accueil | Sommaire | Culture | Patrimoine | Histoire | Nature | Dossiers | Liens | Translate | Plan | Carte | Contact
Copyright © 2000-2016 Nordmag Tous droits réservés.