7èmes Féodales de Cambrai photo nordmag
le village médiéval allemand, place Verte devant l'église St Géry

  les 24 & 25 juin 2006: Les Féodales de Cambrai , 7ème édition
Pendant deux jours, Cambrai replonge au cœur son passé médiéval : marché de produits artisanaux, combats de chevaliers, troubadours, et troupes animent le cœur de la cité pour le plus grand plaisir des petits et des grands… Office de Tourisme de Cambrai Tél : 03.27.78.36.15

BREF HISTORIQUE  : CAMBRAI

Ancienne capitale de province romaine, cité franque, principauté du Saint-Empire Romain Germanique dont elle a conservé l'orgueilleux aigle bicéphale comme emblème, réunie définitivement à la France en 1677 par Louis XIV,

La qualité du site ( proximité de l'Escaut ) et la présence de voies romaines importantes donnant accès à Cologne et à Boulogne, font de Cambrai le chef-lieu des Nerviens au IV ème, en remplacement de Bavay, en pleine décadence. Elle s'appelle alors Cameracum mais son influence reste modeste.

Les Normands dévastent Cambrai en 881. On ignore s'ils ont pu remonter l'Escaut jusqu'à la ville avec leurs bateaux. Ils s'emparent de la ville dont l'enceinte datait probablement du Bas-Empire.

C'est la lutte entre les rois de France et d'Angleterre à l'occasion de la guerre de Cent Ans, qui explique le regain d'intérêt porté aux fortifications. Ce sont 4000 m de courtines flanqués de 50 tours et fermés par 7 portes qui protègent Cambrai. La ville fut directement concerné par les débuts de ce conflit, puisqu'elle fut assiégée en 1339 par le rois d'Angleterre Édouard III, le comte de Hainaut Guillaume II et son beau-frère Louis de Bavière, empereur des Romains. Si la ville ne subit pas de nouveau siège au cours de la seconde moitié du XIV ème, les mouvements de troupes amies ou ennemies, les chevauchées incessantes aux frontières du pays des contingents militaires créaient comme dans les provinces sous contrôle ennemi, un état d'insécurité permanent.

Au XV ème siècle, les ducs de Bourgogne ajoutaient à leurs possessions les comtés de Flandre et d'Artois, puis du Hainaut. Le comté du Cambrésis allait passer au XV ème sous influence bourguignonne.

Grâce à sa neutralité, la ville accueille en 1529 Marguerite d'Autriche et Louise de Savoie, signataires de la Paix des Dames. La maison dite Espagnole , est un souvenir particulier de l'appartenance aux Pays-Bas espagnole.

La ville est rattachée à la France en 1677.

En 1918, suite aux destructions massives lors de la bataille de Cambrai, tout le centre est à reconstruire. Il est entièrement redessiné par l'architecte Leprince Ringuet suivant un plan rationnel. Les fonctions commerciales, bancaires et administratives sont alors regroupées autour de la place principale. Ensuite, vers les années 50, la ville se dote de nouveaux quartiers essentiellement pavillonnaires.

Il est à signaler enfin la création d'une université en 1994 et la même année la rénovation du palais des Beaux-Arts.