Nordmag , votre magazine région Nord 

 


 

LE TOUQUET DANS L'ENTRE-DEUX-GUERRES

C’est dans les années 1920 que Le Touquet connut son âge d’or, à une époque que l'on voulait splendide en raison du choc qui venait de secouer l'Europe entière. La Cité devient mondaine et les deux thèmes de prédilection que les visiteurs auront loisir d'exploiter seront le sport et l'élégance. La grande bourgeoisie et l'aristocratie s'emparent du lieu mythique durant la belle saison. Le nombre de villas s'accroît dans la forêt dans cet espace dédié au bonheur et à la tranquillité. 

Apparaît alors un style architectural bien particulier que développe cette nouvelle génération d'architectes dont  Louis Quételard se fera le plus ardent représentant : en inventant "Le Style Touquettois Moderne", il créé une petite ville moderne, témoin d'une époque de grandeur et de recherche de beauté. Ces villas sont intégrées au tissu végétal à travers l'illustration du Touquet Syndicate Limited ( organisme créé par un homme d'affaire anglais qui étend le domaine, développe les activités et  les équipements hôteliers ) gérant les jardins et leur relation avec l'urbanisme. Est-ce à dire que le Touquet constitue alors un laboratoire de la station balnéaire parfaire, le paradis des vacanciers : l'architecture domestique moderne s'y présente selon une grande variété de style. Dès lors, tout s'accélère. Les différents architectes ( Pers et Ferlié, Molinié et Nicod, Cocquenpot, Chevalier et Picard, Boissel, Saxer, bloch, Quételard ) s'essaient à toutes les fantaisies relayées dans les journaux spécialisés parisiens ( La Construction Moderne, Maison pour Tous,  La Vie à la Campagne ). Le Touquet prend une dimension touristique nationale. 

" l'Hôtel de Ville " (1931) Bd. Daloz

L'art moderne trouve ici un terreau fertile à son épanouissement. Il aura fallu un siècle pour que cette réussite urbaine soit à l'apogée de ses réalisations : c'est en 1837 qu'un notaire parisien, Alphonse Daloz, se porte acquéreur dans une vaste propriété sur la côte d'Opale. Ce terrain est pour la plupart inexploitable car constitué alors d'un espace  dunaire à l'embouchure de la Canche. Néanmoins seront plantés ici pins et autres essences, et l'endroit donnera l'image un demi-siècle plus tard d' un domaine boisé bordé par la mer. Cette vision d'une nature idyllique  inspirera fortement les pensées du directeur du Figaro, un ami bienvenue du notaire, et le nom magique de Paris-Plage apparaîtra désormais dans les brochures publicitaires comme un slogan ouvrant l'appétit d'une société de loisir encore naissante et timide. 

l'Hôtel " Royal Picardy " détruit par les bombardements de la seconde guerre mondiale...

 

Les constructions s'enchaînent pour accueillir le grand monde en prise directe avec la liberté de l'espace. Mais on en oublie pas pour autant le confort et le luxe. A cette époque, le Royal Picardy, construit en 1928-29, avec ses 500 chambres, 120 salons et boudoirs, est le plus grand et le plus luxueux hôtel du monde. Toutes les célébrités du monde se croisent dans cette immense hôtel de style renaissance anglaise empreinte du goût normand et flamand. La crise économique fait pourtant que l'établissement tombe en faillite un an après son ouverture en 1931.
L'idée d'une plage pour les Parisiens est accentuée par l'accroissement du trafic sur la ligne de chemin de fer, qui pour l'époque amenait toute la bonne société, respirer cet air pur et vivifiant. Nous sommes encore loin des envies de soleil qui caractérise l'envolée vers l'axe Sud d'une grande partie de la population française, héritière des congés payés de 1936. Pour l'époque, Le Touquet Paris-Plage n'en constitue pas moins la première expression de la station balnéaire d'envergure où venaient se ressourcer notables parisiens et leur famille au bon goût d'une société, qui faut-il le soutenir, détenait les clés de la mode comme elle choisira quelques années plus tard une autre station, terrain de jeu de ses préférences ... ayant pour nom, Deauville.


l'ancienne piscine d'eau de mer chauffée sur la digue , qui rendait les bains de mer indépendants des marées ... ( site actuel de l'Aqualud )

déjà la foule ...

Le Touquet est desservie par un aéroport en 1930

 

 

 

=> retour page Le Touquet

 

Accueil | Sommaire | Culture | Patrimoine | Histoire | Nature | Dossiers | Liens | Translate | Plan | Carte | Contact
Copyright © 2000-2012 Nordmag Tous droits réservés.