Nordmag , votre magazine région Nord 

=> Nouveau site

 


 

 

 

LE BASSIN MINIER NORD-PAS DE CALAIS CANDIDAT AU PATRIMOINE MONDIAL DE L'UNESCO


L'Association Bassin Minier UNESCO ," BMU2005 " est l'association de portage du projet d'inscription de l'ancien bassin charbonnier du Nord -Pas de Calais au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Elle fonde la dimension citoyenne du projet. C'est un lieu d'écoute, d'échanges et de propositions affectant l'aménagement et le développement du Bassin Minier, ouvert à tous les habitants et à tous les acteurs concernés. C'est un forum public, garantie de continuité dans l'action... L'association a pour vocation de stimuler, d'entretenir la dynamique et la mobilisation de tous nécessaire au portage de la candidature du Nord -Pas de Calais.
L'association s'appuie sur tous les territoires structurés du Bassin Minier et leurs outils techniques d'aménagement et de développement ; elle se positionne à côté de la Mission Bassin Minier et de la Conférence Permanente du Bassin Minier.

M.Pierre MAUROY & M. Jeau-François CARON

 

Le jeudi 30 janvier 2003 au Stade Bollaert, Lens, Monsieur Jean-François CARON, Président de l'association Bassin Minier Unesco 2005, et Pierre MAUROY, Ancien Premier Ministre, Président de Lille Métropole Communauté Urbaine, donnent le coup d'envoi de la campagne de soutien à l'inscription du Bassin Minier Nord - Pas de Calais au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, sous le Haut Patronage du Ministre de la Culture et de la Communication.

 

       On a beaucoup détruit et sauvegardé. La sauvegarde a permis de maintenir uneChevalement à Liévin Pas de Calais certaine identité. Mais on a atteint les limites de cette approche. Aujourd'hui, il y a urgence à aller au-delà. Il y a une nouvelle identité à construire. Il faut gérer la disparition des valeurs. Un ambitieux projet culturel pour les hommes et les territoires ouvre cette voie nécessaire au changement d'image, à la production de nouvelles références à!a mutation collective.

Positionner le patrimoine du Bassin Minier Nord -Pas de Calais sur la carte du monde doit permettre de promouvoir une nouvelle économie, respectueuse de l'architecture industrielle, de l'histoire sociale et de la culture des hommes et des femmes dans la diversité de leurs traditions et de leurs territoires. S'appuyant sur la mémoire minière, ce classement est pensé comme un formidable accélérateur du changement d'image et de la transformation interne et externe des regards, susceptibles d'engager un processus de développement durable, global et ambitieux, fédérant l'ensemble des acteurs du Bassin Minier.
L'industrialisation minière s'est développée pendant plus de deux cents ans, bouleversant fortement territoires et hommes. Le Bassin Minier existe du fait de l'exploitation intensive du charbon présent dans son sous-sol avec la création de modes propres d'organisation du territoire et de structuration sociale. Cette activité a façonné les paysages, les sites et les cités pour créer un espace et une culture homogènes et spécifiques donnant tout son sens à la notion de " Bassin Minier ", encore vivace aujourd'hui alors même que l'exploitation cessait il y a plus de douze ans.
Traversé, souvent tragiquement, par la grande histoire de France des 19 et 20e siècles (industrielle, ouvrière, politique, militaire, mais aussi histoire des grèves, des catastrophes, de l'immigration, de la pauvreté, de l'illettrisme), ce paysage culturel pluriel a été unifié par l'exploitation minière, qui lui confère encore aujourd'hui une identité propre, une cohérence et un sens. Il doit désormais offrir un avenir aux hommes, être le terreau de projets, sans renier son histoire, pour retrouver le chemin du développement.
Loisinord à Noeux les Mines Ce Bassin Minier offre un témoignage exceptionnel sur la culture charbonnière et devient une référence pour , son ensemble architectural et urbanistique spécifique, véritable patrimoine relique, avec les grands sites d'extraction de LEWARDE, LOOS-en-GOHELLE, OIGNIES ou WALLERS-ARENBERG;  son ensemble de cités minières habitées, dans un paysage plat rythmé par les terrils;  son paysage rural façonné pendant 250 ans par l'exploitation du sous-sol, qui a bouleversé l'économie et l'organisation spatiale, et son aventure humaine, de peuples et cultures différents, qui ont témoigné d'une créativité, de formes d'expression et de valeurs étonnantes. C'est un exemple extraordinaire d'occupation du territoire représentatif d'une culture évolutive. Le Bassin offre un témoignage unique et vivant de la confrontation entre des terroirs, des hommes et une production charbonnière désormais éteinte.

Le Bassin Minier du Nord-Pas de Calais
les terrils jumeaux de Loos

La création de l'Association BMU2005 comme" Bassin minier UNESCO " 

· Une présidence fondatrice : Jean-François CARON, animateur de la Conférence Permanence du Bassin Minier, maire de Loos en Gohelle, entouré de Daniel MIO, président du Centre Historique Minier de Lewarde, maire de Rieulay, président de la Commission Aménagement du Territoire du Conseil Régional et de Gilbert ROLOS, président de la Mission Bassin Minier, maire de Sallaumines.

· Le comité de soutien, placé sous le Haut Patronage de Pierre MAUROY, ancien Premier Ministre, Président de Lille Métropole, regroupe toutes et tous de la société civile souhaitant faire aboutir la démarche.

· Pour capitaliser l'énergie des habitants, associations et partenaires intéressés, sont constitués des ateliers, directement articulés sur la démarche .La participation du plus grand nombre dès 2003 est essentielle au devenir du dossier UNESCO : 

1 - L'Atelier " Au-delà de la mémoire " doit contribuer à définir les champs prioritaires du patrimoine vivant et de la mémoire minière, sensibiliser les habitants et les décideurs intéressés, proposer des pistes originales de collecte, repérer des lieux et des porteurs d'histoire, réfléchir et innover pour en garantir la restitution … 
2 - L'Atelier " Pour une nouvelle économie et l'éco-tourisme " s'ouvre sur la culture, le sport et le tourisme pour valoriser un(des) patrimoine(s), des paysages, les friches, les quartiers et les cités, les carreaux, les fosses, les installations industrielles en termes de nouvelles richesses, créatrices d'emploi…
3 - Un Forum " Pour la communication et la mobilisation sur et par le Bassin Minier " assiste les responsables publics et privés, en direction de la publication de documents, d'émissions télévisées régionales pour le projet UNESCO et de l'organisation de temps forts. Il fait émerger la réalité culturelle du Bassin dans sa globalité. 

· Les Clubs " BMU 2005 " sont l'incarnation locale de la démarche BMU2005 et permettent la mobilisation de tous dans la proximité. Ils relaient sur le terrain le travail collectif de l'association et dynamisent les bonnes volontés.


 Les 28 et 29 juin 2006, à l’Espace GROSSEMY à Bruay-la-Buissière LE BASSIN MINIER DU NORD- PAS DE CALAIS SUR LA LISTE DU PATRIMOINE MONDIAL : Enjeux et opportunités.
 L’Association Bassin Minier UNESCO organise en partenariat avec la Mission Bassin Minier Nord - Pas de Calais, le Centre Historique Minier du Nord-Pas de Calais à Lewarde et la Direction Régionale des Affaires Culturelles, un colloque sur le patrimoine minier à l’Espace Culturel GROSSEMY à Bruay-La-Buissière.Temps de restitution du travail mené depuis 2003 autour de la candidature du Bassin minier à une inscription sur la prestigieuse liste du Patrimoine mondial, ce colloque est aussi un moment de réflexion sur les actions à mener en termes de reconnaissance, de gestion et de valorisation de l’héritage minier.
L’objectif de ce colloque est double. Il se veut, dans un premier temps, un moment de restitution du travail mené depuis 2003 pour construire le dossier de candidature qui souligne l’extraordinaire diversité mais également la grande complexité « patrimoniale » de cet héritage. C’est pourquoi ce colloque se veut aussi un moment de réflexions et d’actions sur l’avenir de ce patrimoine en terme de reconnaissance, de gestion et de valorisation.
Le dossier qui a été déposé en octobre 2005, est en cours d'instruction par le gouvernement . Celui-ci fera connaître en janvier 2007, le dossier choisi pour la présentation à l'UNESCO, un seul dossier par an. Ensuite, des inspecteurs de l’UNESCO instruisent le dossier pendant près d’un an et demi. » ...

    

Mrs. Gilbert Rolos, Jean-François Caron et Jean-Pierre Kucheida,  lors de la conclusion des travaux du colloque

Juin 2009:  L’association Bassin Minier Unesco change de dénomination et devient "Bassin Minier Uni pour la Candidature au Patrimoine Mondial".
La candidature du Bassin Minier Nord-Pas de Calais à une inscription sur la Liste du Patrimoine mondial est dans la dernière ligne droite ; un possible dépôt du dossier par la France se profile pour janvier 2010.

25 janvier 2010 :
Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, annonce la décision du Gouvernement français de proposer le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais à l’inscription sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.
Le Gouvernement français, représenté par Catherine Colonna, Ambassadrice, représentant permanent de la France auprès de l’UNESCO, a déposé aujourd’hui le dossier de proposition d’inscription du Bassin minier du Nord-Pas-de- Calais sur la Liste du Patrimoine mondial.
Jean-François Caron, président de Bassin minier unifié (BMU) était présent  à Paris, à la Maison de l'UNESCO. A la tête d'une forte délégation de l'association, il a remis le dossier complet de la candidature de BMU à l'inscription au patrimoine de l'UNESCO.
2 février 2011 : Conseil Régional du Nord-Pas de Calais -  Le gouvernement ne présentera pas la candidature du Bassin Minier Uni au classement Unesco -
 
La Région Nord-Pas de Calais  fait part de son immense déception .
Daniel PERCHERON, Sénateur du Pas-de-Calais et Président du Conseil régional Nord-Pas de Calais fait part, au nom de
l''exécutif régional, de son immense déception de ne pas voir le gouvernement français présenter le dossier de la
candidature de BMU (Bassin Minier Uni), au titre du classement au « patrimoine culturel évolutif » de l'Unesco.
C'est une injustice criante pour toute une région qui, en portant ce magnifique dossier, avait su mobiliser toutes les énergies et passé avec succès toutes les étapes de sélection.
Lors d'une ultime manœuvre de dernière minute, ce dossier semble avoir été écarté pour des raisons politiques, à quelques
semaines d'échéances électorales.
Cela ne remet pas en cause le projet BMU. Il sera présenté à nouveau en 2012...
La Région continuera à soutenir BMU dans ses démarches ultérieures pour présenter de nouveau ce dossier exemplaire.
www.nordpasdecalais.fr
Février 2012 :  Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture : le dossier du bassin minier du Nord - Pas-de-Calais sera bien le seul porté par la France lors du comité du patrimoine mondial qui se tiendra à Saint-Pétersbourg du 24 juin au 6 juillet. ...  à suivre...

Mai 2012 :   J-45 avant la présentation de la candidature du Bassin minier du Nord-Pas de Calais au Patrimoine mondial de l’UNESCO
Tous l’espèrent, tous y croient… Depuis 10 ans, habitants, acteurs institutionnels, touristiques et associatifs, avec le soutien de l’association BMU (Bassin Minier Uni), porteuse du projet de candidature du Bassin minier du Nord-Pas de Calais à une inscription sur la Liste du Patrimoine mondial , ont contribué à porter haut et fort le projet. Beaucoup l’ignorent encore, mais le Bassin minier regorge de trésors patrimoniaux et paysagers, qui sont autant de témoignages techniques, sociaux, culturels et environnementaux de l’empreinte de l’activité minière sur un territoire.
Ce sera la première fois qu’un bassin industriel aussi vaste – 120 km de long et 4 000 hectares –, riche, dense et préservé, témoin parlant de l’histoire de la mine durant 3 siècles, sera présenté par la France à la prochaine session du Comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO, entre le 24 juin et le 6 juillet 2012, à Saint-Pétersbourg. Et le seul dossier
soutenu par la France. Pour suivre le compte à rebours, les événements et actions locales avant, pendant et après la session, les dernières actualités,… BMU vient de mettre en ligne une nouvelle version de son site www.bmu.fr. Souhaitons « Bonne Chance ! » au Bassin minier du Nord-
Pas de Calais. Verdict fin juin, début juillet !
À moins de huit semaines de l’ouverture de la session du Comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO, l’association BMU est heureuse et fière de la mobilisation de tous, depuis 10 ans, autour de la candidature du Bassin minier du Nord-Pas de Calais à une inscription sur la Liste du Patrimoine mondial.
Cette mobilisation et l’exceptionnelle richesse du Bassin minier du Nord-Pas Calais qui, on le souhaite, sera consacré fin juin, début juillet, à Saint- Pétersbourg,
sont mises en lumière dans un clip de 3 minutes, visible sur le tout nouveau site de l’association : www.bmu.fr. Un site qui permettra de suivre le décompte et les événements locaux jusqu’à l’ouverture de la session 2012, puis, entre le 24 juin et le 6 juillet, le reporting de la délégation nordiste et les délibérations du Comité. Pour tout savoir sur cette candidature, pour connaître les acteurs et porteurs du projet, l’histoire de cette folle aventure, consulter le dossier de candidature, suivre les dernières actualités et surtout soutenir le Bassin minier du Nord-Pas de Calais, rendez-vous sur www.bmu.fr !

 

Samedi 30 juin 2012 :   Le bassin minier est élu au patrimoine mondial Unesco

Ce samedi 30 juin vers 16h45, le comité du patrimoine de l'Unesco réunis à Saint- Pétersbourg examine le dossier du bassin minier. : "Les critères sont remplis. L'avis est favorable"
 


Saint-Pétersbourg : le bassin minier élu... par France3Nord-Pas-de-Calais

 


 Le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais sur le site de l'UNESCO:  http://whc.unesco.org/fr/listesindicatives/1656/

Fin 2016 : Un classement national pour " la chaîne des terrils "

Les terrils de la région classés « historiques et pittoresques »   Une nouvelle reconnaissance pour les terrils du Bassin minier

Le Conseil d’état l’a officialisé par décret le 28 décembre 2016, il accorde aux terrils formant la chaîne des terrils du Bassin minier du nord de la France une nouvelle reconnaissance, celle d'être classés « Paysages d'intérêt » selon les critères « historique » et « pittoresque », au titre de la loi paysages 1930.

Un classement symbolique rendu possible en grande partie grâce à l’inscription préalable au patrimoine mondial de l’humanité, comme le résume le ministère de l’Environnement : « Ce classement fait suite à l’inscription des paysages miniers en tant que " paysage culturel évolutif " au patrimoine de l’Unesco en 2012. Il témoigne du récent changement de regard intervenu sur un paysage original, entièrement façonné par l’homme. »

Le ministère résume ainsi l’intérêt d’un tel classement : « La protection pérenne et la reconnaissance nationale de ce paysage permettront de préserver la silhouette monumentale des terrils et de les gérer en conciliant l’accueil des visiteurs avec les impératifs de sécurité et de préservation des espaces naturels qui s’y sont développés. »

Pour le CPIE Chaîne des Terrils, le choix du nom de l'ensemble classé « la chaîne des terrils » est une belle reconnaissance du travail mené par l'association sur le Bassin minier depuis près de 30 ans.

La chaîne des terrils, manifestation visible d’un filon souterrain de houille, s’étend sur environ 120 km de long, 2 départements et une cinquantaine de communes. Elle est unique en Europe par ses dimensions et son état de conservation.

La liste des 53 communes concernées : Anzin, Auberchicourt, Auby, Denain, Douai, Escaudain, Flines-les-Râches, Fresnes-sur-Escaut, Haveluy, Hélesmes, Lallaing, Marchiennes, Monchecourt, Ostricourt, Pecquencourt, Râches, Raismes, Rieulay, Roost-Warendin, Vieux-Condé, Ames, Auchel, Auchy-au-bois, Avion, Billy-Montigny, Bruay, Burbure, Carvin, Dourges, Enquin-les-Mines, Estevelles, Ferfay, Fouquières-les-Lens, Grenay, Haillicourt, Harnes, Hénin-Beaumont, Hesdigneul-les-Béthune, Labourse, Lapugnoy, Libercourt, Ligny-les-Aire, Loison, Loos-en-Gohelle, Maisnil-les-Ruitz, Mazingarbe, Méricourt, Oignies, Noeux-les-Mines, Noyelles-sous-Lens, Rouvroy, Ruitz, Verquin.

 

L'UNESCO et le Patrimoine Mondial

1. L'Unesco, " Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture " a pour objectif principal de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité dans le monde en renforçant la collaboration entre Nations à travers l'éducation, la science, la culture, la communication. 
2. Il est chargé de mettre en œuvre la Convention de 1972 pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel afin de préserver le patrimoine en péril pour les générations futures, en y associant la protection de la nature. C'est le Comité du patrimoine mondial, organe statutaire créé en 1992, qui décide de l'inscription d'un site sur la liste du patrimoine mondial. C'est le Centre du Patrimoine mondial qui assure la gestion quotidienne et veille à ce que les 730 sites déjà protégés soient bien gérés.
3. La notion de patrimoine est aujourd'hui une notion ouverte qui reflète la culture vivante. Si nature et culture ne peuvent être séparés, si le lien étroit entre être humain et environnement s'affirme, l'un des acquis récent est la notion de paysage culturel et même de patrimoine immatériel. C'est une réalité complexe, fragile et menacée. Depuis 1994 une stratégie globale reflète mieux la diversité et la liste s'est ouverte au patrimoine industriel. Fin 2001, l'Assemblée générale des Nations Unies a déclaré 2002 l'année pour le patrimoine culturel.

17/09/2002 : L'UNESCO veut préserver le "patrimoine immatériel" de l'Humanité

ISTANBUL : Une soixantaine de ministres de la Culture sont actuellement réunis à Istanbul pour deux jours de table ronde portant sur le "patrimoine immatériel" de l'Humanité, miroir d'une diversité culturelle menacée et que l'UNESCO veut sauver.
Ce souci d'inventorier, promouvoir et sauvegarder les expressions de la créativité humaine de la planète sera parachevé la semaine prochaine à Paris par l'adoption d'une convention internationale, a indiqué le secrétaire général de l'UNESCO Koichiro Matsuura lundi en ouvrant la session.
La notion de patrimoine immatériel, a expliqué M. Matsuura, s'inscrit dans le vaste champ du patrimoine culturel mondial mais demeure occulté par une conception essentiellement monumentale et tangible de la culture.
Or, les sociétés humaines expriment également leur identité au travers de la langue, la musique et le spectacle, les rites sociaux ou religieux, les traditions orales et le savoir-faire, pratiques abstraites ou fugaces menacées par la mondialisation.
Le processus de prise en compte de ce patrimoine, entamé il y a trois ans, a connu sa première concrétisation en mai 2001 avec la Proclamation des chefs d'œuvre du patrimoine oral de l'Humanité, recensant à ce jour 19 espaces culturels ou formes d'expression populaire.
Koichiro Matsuura a appelé les acteurs politiques nationaux à éviter la déperdition de ces témoignages de la diversité culturelle et à engager leurs états dans une entreprise de sauvegarde de ce patrimoine dit immatériel.

Le classement du Bassin Minier Nord -Pas de Calais au Patrimoine Mondial de l'UNESCO sera une première. Il faudra surmonter des " a priori " et des résistances car l'enjeu est à la fois complexe, ambitieux e téméraire au regard des conceptions plus traditionnelles du patrimoine à classer. Pour y parvenir, il faut donc une très forte mobilisation, des soutiens exceptionnels, des parrainages de poids et la présence de grandes institutions. La création d'un comité de soutien autour d'un président emblématique s'impose donc dans le cadre d'une mobilisation de tous. C'est une belle aventure humaine, respectueuse du passé et confiante dans l'avenir...

  Renseignements et bulletin d'adhésion à l'association : 
  Permanence association :   4, rue Vasco-de-Gama   62750 Loos-en-    Gohelle tél. : 03.21.70.34.74.
Courriel : bmu2005@wanadoo.fr,      site : www.bmu.fr


La Mission Bassin Minier Nord – Pas de Calais   http://www.missionbassinminier.org/

 

consulter sur Nordmag :  " Histoire du charbon "      " Le patois du Nord "

sources :  Association BMU UNESCO               photos©nordmag

 

 

Accueil | Sommaire | Culture | Patrimoine | Histoire | Nature | Dossiers | Liens | Translate | Plan | Carte | Contact
Copyright © 2000-2016 Nordmag Tous droits réservés.