Nordmag , votre magazine région Nord 

=> Nouveau site


 

 

 

Le Château de Liettres

 

La chronique de Molinet mentionne en 1479 " un chasteau nommé Liettes, nouvellement édifié par messire Simon de Luxembourg, prévost de l'église de Saint-Omer, où se tenaient aulcuns compagnons de guerre tenant le parti de France ".
Elle ajoute que, devant la progression de l'armée de Maximilien d'Autriche, " iceux ( Français ) … boutèrent le feu audit Liettes, abandonnèrent la place et s'en allèrent a mieulx mieulx ".

Cette relation d'un fait fort peu glorieux pour nos armes date du troisième quart du XV ème la construction du château actuel par Simon de Luxembourg, archidiacre de Thérouanne, prévôt des chapitres d'Aire et de Saint-Omer, bâtard du puissant Louis de Luxembourg, que son beau-frère, le roi Louis XI, avait fait connétable de France.

Elevé sur un terre-plein artificiel dans la vallée marécageuse de la Laquette qui alimentait les fossés, le château était alors constitué de quatre corps de bâtiment, formant approximativement un carré cantonné de fortes tours cylindriques très saillantes. L'épaisseurs des murs, parmentés en craie taillée au-dessus d'un soubassement de grès, allait de 2,50 m dans les courtines, à 5 m dans certaines tours.

Réparée après l'incendie de 1479, la forteresse est à nouveau brûlée en 1542 par les troupes du duc de Vandôme. Acquise peu après par Jean de Zomberghe, elle est depuis restée dans sa descendances, avec les Catris au XVII ème, puis les Théry de Norbécourt et les Halewyn au XVIII ème. A mesure que s'efface son rôle militaire, le château subit de profondes transformations : vers 1720, on reconstruit le corps de logis dont la façade présente sur la cour un belle ordonnance classique brique et pierre ; au XIX ème, on rase ce qui reste des tours et des courtines de l'est, puis on restaure l'ensemble, rétablissant en particulier le chemin de ronde sur mâchicoulis de la grosse tour sud-ouest. 
   Dans son état actuel le château offre, sur sa façade la plus ancienne, deux puissantes tours circulaires, qui lui confèrent cette allure très caractéristique des forteresses médiévales. Mais l'absence d'organes de défense efficients trahit le glissement du rôle défensif de la forteresse vers l'affirmation symbolique d'une autorité, d'un pouvoir.
Au revers de ces parties anciennes, le corps de logis XVIII`, encadré de deux ailes en retour, a été conçu dans un esprit classique : ordonnance en brique et pierre (chaînages et encadrements), avant-corps coiffé d'un fronton, rythme régulier des ouvertures... Sobriété et élégance, associées à un souci de confort dans la distribution intérieure, révèlent une parfaite adhésion à l'esprit de ce siècle.

 

 


PAS DE CALAIS - Liettres   situé entre Estrée Blanche et Witternesse à 9 km de Aire sur la Lys
Château de Liettre : 15ème et 18ème siècles
Visite guidée : extérieur uniquement.
Horaires des Visites  : Sam. et dim. 14h-18h - ttes les 30min. 
 
Animations gratuites

A proximité : à Estrée-Blanche : le château de Créminil
                       à Aire sur la Lys le Bailliage ...  la collégiale... l'Hôtel de Ville
                      
la vallée de la Lys : églises... manoirs...

 

 

 

Accueil | Sommaire | Culture | Patrimoine | Histoire | Nature | Dossiers | Liens | Translate | Plan | Carte | Contact
Copyright © 2000-2016 Nordmag Tous droits réservés.