Nordmag , votre magazine région Nord 

=> Nouveau site


 

 

 

Le château de Duisans

 

Château de Duisans: Le corps de logis, côté Nord avec ses deux ailes plus basses sur les côtés
Le corps de logis, côté Nord avec ses deux ailes plus basses sur les côtés

 

Institution Clairefontaine ( à partir d'Arras, direction St Pol sur Ternoise, à environ 10 km., route Nationale 39)

Réalisé en 1752 par André Merville, maître-maçon ayant entre autre dessiné l'abbaye du Mont Saint Éloi, le château de Duisans a toute une histoire à livrer. Parfait représentant du classicisme architectural ayant essaimé au XVIIIème siècle dans les Provinces du Nord, l'édifice rassemble aussi des caractères typiques du savoir-faire artésien. Unissant une véritable science des proportions à une symétrie parfaite, le château peut aussi être lu comme un livre. 

Depuis le mois de septembre 2002, le château de Duisans, qui ouvre durant la semaine sesChâteau de Duisans , façade sud portes aux élèves du collège Clairefontaine, est visitable par le public chaque premier dimanche des mois d'avril à octobre. Menée comme une enquête, la visite comprend l'analyse des deux façades, elle se poursuit dans la chapelle, à l'intérieur du corps de logis (1er et 2ème niveaux), dans les caves, pour s'achever dans les cuisines. 

                                                                                  

La  façade sud, coté jardins : cliquez 

Durant une heure et demie, la visite du château n'omet pas de narrer l'existence des deux premiers édifices, élevés aux XVème et XVIIème siècle sur les lieux du domaine, et de confronter le public aux bâtiments leur ayant subsisté (les écuries élevées en 1682) et l'histoire des familles qui s'y sont succédé depuis 1680. prochaine visite, le dimanche 06 avril 2003, à partir de 15 heures

La visite guidée du château de Duisans est aussi l'occasion de mettre en lumière la richesse architecturale toute particulière du Nord/Pas-de-Calais. A tort, notre région ne bénéficie en effet pas encore naturellement de la réputation culturelle que devraient pourtant lui offrir ses châteaux. Leur nombre est pourtant aujourd'hui encore impressionnant puisque plus de 350 d'entre eux sont toujours debout. Les raisons de cette méconnaissance trouvent leur source dans l'histoire atypique du Nord/Pas-de-Calais. La région n'a en effet pas connu la même évolution architecturale qu'en Loire, Normandie ou Île de France. A partir de 1350 et pendant 300 ans, le Nord/Pas-de-Calais sera le théâtre de guerres successives : guerres de Cent ans, de Religions mais aussi menées régulièrement par les différents monarques désireux d'annexer les Provinces Château de Duisans: La façade Nord, côté cour d'honneur du Nord au Royaume de France. C'est l'entrée victorieuse de Louis XIV en 1659 dans la ville d'Arras (il y signera le Traité des Pyrénées) qui assura à la région une période de stabilité, propice au développement du Classicisme architectural. En 150 ans, le Nord/Pas-de-Calais fit plus que rattraper son retard. L'édification en 1752 du château de Duisans n'en est qu'un exemple.

              La façade Nord, côté cour d'honneur cliquez

 

 

Trois châteaux pour un domaine 

Le mur d'enceinte du château de Duisans s'ouvre sur un bois de 7 hectares. Rien ne fut conservé du premier château érigé autour de 1400 sur le domaine. Ce qu'il conviendrait plutôt d'appeler une maison seigneuriale fut sans doute élevée sur une motte près du Gy, la rivière qui traverse le village de Duisans et serpente le long du domaine. Si l'on n'a pas davantage conservé son moulin, des documents stipulent que le roi Louis XI y dîna lors de son bref passage en 1464. Le domaine et ce qui restait du premier château furent confisqués par le conseil d'Artois vers 1640 et mis en vente. 

C'est Antoine Dubois de Hoves, seigneur de Duisans, conseiller du Conseil d'Artois qui fit l'acquisition en 1676 des ruines à partir desquelles il fit bâtir quatre années plus tard un nouveau château. De taille modeste, sans aile, on peut approximativement le situer entre les deuxChâteau de Duisans: Une des souches de cheminée, les quatre principales étant classées communs actuels. Si l'on ne conserve aucune trace de ce deuxième château, l'on sait grâce à un plan qu'un pigeonnier fut également élevé ainsi que des écuries, quant à elles toujours debout aujourd'hui, même si réhabilitées en bâtiment scolaire. 

Antoine Dubois de Hoves mourut en 1703 et lorsque Louis XIV s'engagea dans les guerres de succession d'Espagne en 1710, ses troupes occupèrent Duisans et MM de Maulevrier et d'Avavay, ses généraux, logèrent au château qui ne fut pas épargné par l'année 1711. Après la mort de leur père, les enfants d'Antoine Dubois entrèrent à leur tour dans une lente et pénible succession, chacun désirant s'approprier le lieu pour la richesse de ses plantations. C'est au petit fils du propriétaire, Antoine-Guillaume, écuyer, seigneur d'Eaucourt qu'échut le domaine. 

Louis XV naît en 1710. A la mort du roi soleil, cinq années plus tard, c'est la période de régence qui commence. Il faut attendre 1730 pour que celui que l'on surnommera Louis le bien-aimé entame sous les meilleurs auspices la première partie de son règne. La période est florissante, la paix règne. Dans les Provinces du Nord, les gentilshommes n'hésitent pas à quitter les villes pour s'installer dans les campagnes, devenues sûres. A travers l'édification de son château, Antoine-Guillaume en suivra l'exemple. 

Conclusion en guise d'invitation à la visite guidée:
L'histoire du troisième château de Duisans fut marquée par deux familles. Les Dubois de Hoves mais aussi les Laroche. Ces derniers l'occupèrent de la fin du XVIIIème siècle à 1920. Ensuite loué à des particuliers ou à des sociétés (E.D.F., le Génie Civil), il fut racheté par le clergé d'Arras en 1957 qui y installa un centre aéré, devenant dès 1962 le collège Clairefontaine, toujours en activités sur les lieux. La visite guidée n'omet pas de narrer les liens qui ont unis les deux familles mais aussi de réinscrire, par comparaisons, les caractéristiques du château par rapport à ceux qui sont également visitables dans l'Artois.
Durant une heure et demie, la visite du château n'omet pas de narrer l'existence des deux premiers édifices, élevés aux XVème et XVIIème siècle sur les lieux du domaine, et de confronter le public aux bâtiments leur ayant subsisté (les écuries élevées en 1682) et l'histoire des familles qui s'y sont succédé depuis 1680.  


Ouverture de 10 à 19 heures durant les journées du patrimoine de septembre.  Renseignements : 06.18.08.49.81. Des cartes postales ainsi qu'un livret avec l'histoire et l'analyse complète du château sont en vente. Chateaudeduisans@aol.com 
Texte et photos: Mr. Michel Marques 

Site officiel : www.chateaudeduisans.com

  => retour page " Château du Sud-Artois"

 

 
 

Accueil | Sommaire | Culture | Patrimoine | Histoire | Nature | Dossiers | Liens | Translate | Plan | Carte | Contact
Copyright © 2000-2016 Nordmag Tous droits réservés.