Nordmag , votre magazine région Nord 

=> Nouveau site


 

 

 

Le Manoir de l'ESTRACELLES à Beuvry 
1530-2003


Le petit manoir-ferme de l'Estracelles ( "estra" : la route, "cella" : construction, cave ) est situé dans les anciens marais de Beuvry, qui restent un site boisé très agréable. Ces vestiges de trois et quatre siècles fertiles en malheurs sont uniques en notre région rasée par les guerres et industries.



On y accédait jadis depuis le village sur la colline par une petite route empierrée, en cul de sac, plantée de grands peupliers des marais. Un pont-levis sur douves en eaux, qui l'isolaient de toutes parts, en défendait l'entrée par porche couvert, fortifié.


C'est ce passage qui est la plus ancien vestige avec sa salle forte de plain-pied, avec la cour pavée que fermaient deux portails. Trois meurtrières ouvrent dans le pignon Nord. Au dessus, la salle forte est également défendue par des meurtrières sur trois côtés. On y accédait par une seule trappe, dans son sol pavé, qui pouvait servir d'assommoir en cas d'attaque par des malandrins. Contigu à ce passage qui portait colombier seigneurial, à pas de moineau, le logis fut d'abord simple, sans doute à tourelle extérieure sur la cour, avec escalier à vis.

 

 

 

 

En 1629, l'aile en équerre fut édifiée et conserve, restaurée à 80%, une monumentale cheminée gothique dans un décor de peintures murales à rinceaux de feuillages habités d'oiseaux de chasse. La grande cheminée de la première salle a malheureusement disparu. Le manoir a subi les outrages de l'impôt sur les protes et fenêtres dans la destruction des grandes baies contrées à tympan et archivoltes à l'étage, identiques à celles du rez-de-chaussée, heureusement préservées en partie. Tous les communs ont disparu après la guerre. Le logis comporte quatre salles dont une cave, un étage de trois chambres et de vastes combles.

A l'état de ruines, voué à la démolition imminente et au dépeçage des mateurs de pierres et bois anciens, ce modeste manoir fut l'objet depuis 1973, d'une longue et difficile restauration à court de finances, mais conforme à ce que fut jadis cet édifices de style flamand pur. Les toitures étaient aux trois quarts disparues et les charpentes, planchers, menuiseries, en ont énormément souffert.

En 1974, la restauration du logis fut interrompue par le démontage et la récupération d'une première grange à Fouquereuil. 

En 1976, une troisième récupération de grange, beaucoup plus importante encore, se fit à La Flandrie, hameau de Lillers. Entre temps, le bâtiment de Fouquières était restauré et remonté. Ces granges sont du XVIIIème siècle. 

Cet important travail ne fut possible que par l'aide bénévole d'un maçon et d'un charpentier en retraite, qui travaillèrent à longueur d'année. Leur nom, qui reste attaché au Manoir d'Estracelles, est Monsieur Léonce Marche de Beuvry et Monsieur Auguste Delansay de Béthune. 

Les travaux de restauration du logis ne reprirent qu'en 1979, après la finition des granges. Toutes les toitures couvertes tant bien que mal en 1973 avec l'aide d'enfants du pays, furent démontées, restaurées, remontées. Les huisseries du rez-de-chaussée ont été refaite identiques à ce qu'elles furent à l'origine, grâce à des témoins d'époque retrouvés, dans les murs. La cheminée gothique fut refaite identique à elle-même avec ses matériaux retrouvés sur place après l'effondrement voulu par les voleurs de ferraille. Un nombre incalculable de brèches aux murs intérieurs et extérieurs furent bouchées, des voûtes de caves remontées, les pas de moineau des pignons et trois souches de cheminée sur toits refaits par une entreprise équipée d'échafaudages, opération coûteuse dont l'association reste tributaire à cause de l'emprunt fait à la Caisse des Dépôts et Consignations par le canal de la Caisse d'Épargne de Béthune. 

 

 


Le lundi 26 juillet 2004,vers minuit, le manoir de l’Estracelles à Beuvry, a été ravagé par un incendie. 

Le manoir de l'Estracelles à Beuvry détruit par un incendie...    Le manoir de l'Estracelles à Beuvry détruit par un incendie...

Un des fleurons du patrimoine local béthunois a été en grande partie  dévoré  par les flammes. La toiture et les plafonds se sont effondrés et les murs sont en équilibre précaire. Les fresques intérieures classées aux monuments historiques sont fort endommagées...
 

Les Amis du Musée réunis en assemblée générale le 24 janvier 2004 , ont légué pour l’euro symbolique le manoir à Communauté d'Agglomération "Artois Comm" représentée par M Daniel Boys, premier adjoint au maire de Béthune et vice-président chargé de la culture. 
Février 2005 : « L’incendie de juillet 2004 a contrecarré ce projet. Nous sommes toujours propriétaires du manoir », a précisé le président, M. André Delhaye lors de cette assemblée générale.
Les Bâtiments de France réclament la sauvegarde en l’état. Sur le plan financier, cela ne devrait pas poser de problèmes, l’association étant assurée.  L’affaire a eu une suite pénale. C’est l’assurance des parents du jeune incendiaire qui paiera. Les travaux devraient débuter au printemps. Ils dureront deux ans environ.
Qu’adviendra-t-il du manoir restauré ? « Nous avons deux années pour y réfléchir », a indiqué André Delhaye, invitant les adhérents à faire des propositions. Tout projet à destination culturelle qui tiendrait la route sera étudié. « Le gros problème, a conclu André Delhaye , ce n’est pas la restauration mais ce que nous en ferons après. »

Mars 2010: Manoir de l'Estracelles : c'est signé
Six ans après avoir pris la décision de céder le manoir de l'Estracelles à Artois Comm. pour l'euro symbolique, les Amis du Musée arrivent au terme de leur projet. L'acte a été signé le 12 mars dernier, révèle le président André Delhaye dans le dernier bulletin de l'association. «  Il contient des clauses à la charge d'Artois Comm. préservant la vocation culturelle de ce bâtiment », précise-t-il en remerciant tous ceux qui, depuis l'incendie, ont participé aux opérations de reconstruction. Les ouvertures du rez-de-chaussée ont été murées pour éviter les intrusions et de nouvelles dégradations.

 

Les Amis du Musée de Béthune et de l'Estracelles à Beuvry
21 rue de la Délivrance   62400 BETHUNE     site officiel:  http://www.amisdumusee-bethune.fr/



=> retour page Béthune

photos©nordmag.com

 

Accueil | Sommaire | Culture | Patrimoine | Histoire | Nature | Dossiers | Liens | Translate | Plan | Carte | Contact
Copyright © 2000-2016 Nordmag Tous droits réservés.