Nordmag , votre magazine région Nord 

=> Nouveau site


 

 

Amiens : la Cathédrale


 

Notre-Dame d'Amiens fondée en 1218, à la suite de l'incendie qui détruisit la cathédrale primitive romane, représente la cathédrale parfaite.

Son architecture grandiose en forme de croix latine surpasse, par la grandeur de ses proportions et la richesse de ses ornements, la plupart des édifices religieux construits en Europe à cette époque. Inscrite depuis 1981 au Patrimoine mondial de l'UNESCO, la cathédrale d'Amiens est, avec son volume intérieur de 200 000 m3 le plus vaste édifice médiéval de France. Ce monument peut être regardé comme un des chefs-d'œuvre de l'architecture du moyen âge.

" Sans doute, avant de le savoir, quand vous voyez pour la première fois la façade occidentale d'Amiens, bleue dans le brouillard, éblouissante au matin, ayant absorbé le soleil et grassement dorée l'après midi, rose et déjà fraîchement nocturne au couchant, alors, la dégageant des changeantes couleurs dont la nature l'enveloppe, vous ressentez devant cette façade une impression confuse mais forte, vous sentez que c'est une grande chose que cette ascension géante, immobile et passionné. Mais une cathédrale n'est pas seulement une beauté à sentir. Si même ce n'est plus pour vous un enseignement à suivre, c'est du moins encore un livre à comprendre. "
Marcel Proust

La cathédrale d'Amiens est orientée liturgiquement d'Est en Ouest, avec une inclinaison vers le sud d'environ 23 degrés. - Surface : 7700 mètres carrés - Volume : 200 000 mètres cubes - Longueur : 145 mètres - Largeur de la Nef : 14,60 mètres - Hauteur de la Nef : 42,33 mètres - Hauteur de la tour nord : 66 mètres - Hauteur de la tour sud : 65 mètres - Hauteur de la flèche à partir du sol : 112,42 mètres

Historique :
 La cathédrale Notre-Dame d’Amiens fut construite à partir de 1220 par l’évêque Évrard de Fouilloy afin de remplacer un édifice plus ancien.
Elle est édifiée rapidement, la pose de la pierre centrale du labyrinthe, en 1288, étant retenue pour marquer l’achèvement des travaux. Même si l’art gothique, encore classique, y annonce les voies de l’art rayonnant, elle présente une grande unité. Au sein de l’évolution de l’architecture gothique, la cathédrale d’Amiens est un édifice majeur, en Picardie comme en Europe occidentale.
La construction : Le chantier de construction s’inscrit dans une période de prospérité économique pour Amiens. Ouvert
en 1220, il est conduit par trois maîtres d’oeuvre successifs.
Il faut probablement attribuer le plan de l’édifice, à l’exception du chevet, à Robert de Luzarches.
Il élève les collatéraux de la nef jusqu’aux voûtes ainsi que les porches de la façade occidentale.
Thomas de Cormont poursuit l’oeuvre par le déambulatoire et ses chapelles rayonnantes, puis les parties hautes de la nef
qu’il voûte. Le style de son fils, Renaud de Cormont, se révèle différent. Ce maître monte les superstructures du choeur  et de l’abside et lance à 42 mètres les voûtes de la croisée et des parties orientales. En dépit d’un incendie survenu en 1258,
la construction fut rapide. En 1269, lors de la pose du vitrail central du chœur, le gros œuvre de l’édifice est presque achevé. Par la suite, de 1290 à 1375, les murs latéraux des bas côtés de la nef sont percés, entre les contreforts, de chapelles
latérales. Quant aux deux tours de la façade occidentale, leur construction est assurée de 1365 à 1402. Détruite par la foudre en 1528, la flèche est renouvelée par celle que l’on admire toujours et qui culmine à 112,70 mètres.

Restauration :
A peine construite, la cathédrale dut subir les toutes premières restaurations. Elles consistaient à ajouter les chapelles latérales à la nef à la fin du 18éme siècle. Une balustrade extérieure a été construite à l'époque du gothique flamboyant. A l'intérieur, le mobilier est presque entièrement baroque. Dans la cathédrale la décoration des chapelle a été transformée, le jubé abattu, des tombeaux supprimés.
La cathédrale fut restaurée au XIX ème siècle par Viollet-le-Duc qui l'appelait "le Panthéon français".
De nos jours, la restauration de l'édifice est active. Grâce aux technologies de pointe pour nettoyer la pierre des méfaits de la pollution, le procédé au laser YAG a été testé à Amiens pour la première fois. Il provoque une désincrustation de la saleté sans dégrader les traces de peinture car au Moyen-âge, les cathédrales étaient très colorées.
Le nettoyage de la façade est terminé mais pas pour autant le reste de la cathédrale dont la noirceur dénote avec la blancheur déjà restaurée. Les travaux de totale restauration sont prévus jusqu'en 2014.

Description :
Notre-Dame d'Amiens de symétrie presque parfaite (les deux tours sont légèrement différentes) possède la nef la plus haute de France (42 m); elle a un labyrinthe, comme Chartres, et de très belles sculptures sur sa façade occidentale, comme Reims, et une belle flèche travaillée comme celle de Rouen, mais moins haute; son intérieur n'est pas de style homogène, par suite de nombreux ajouts, baroques notamment.

L'extérieur
La face occidentale est l'une des plus sculptées de toutes les grandes cathédrales françaises. Les points marquants en sont: la galerie des sonneurs au plus haut niveau, la rosace, la galerie des Rois, le triforium et les trois portails.
- Les trois portails sont très chargés d'apôtres, de saints, de prophètes et d'évêques:
- La porte de gauche est celle de St Firmin, où l'évêque est le personnage principal,
- La porte centrale est dite du Beau Dieu, avec sur le trumeau Jésus bénissant, très entouré, et sur le tympan, le jugement dernier et le Christ en gloire,
- La porte de droite est celle de la Mère Dieu, avec la Vierge à l'enfant.

L'intérieur
Il est riche de mille détails mais de styles allant du gothique au baroque. Les vitraux ne sont pas d'un grand intérêt, exception faite de la rose ouest, et de quelques panneaux dans le déambulatoire.
Un bel "ange pleureur" près du chœur est placé sur le tombeau d'un chanoine.
Les stalles contiennent de nombreuses scènes richement sculptées.

 

Amiens la Cathédrale en couleurs ©nordmag

“Amiens, la cathédrale en couleurs”.
Au Moyen-Âge, le décor sculpté des églises, ainsi que certains éléments d’architecture, étaient peints de couleurs éclatantes.
Les polychromies, retrouvées sur les portails de la cathédrale Notre- Dame d’Amiens, révèlent l’utilisation dès le XIIIe siècle de couleurs vivessur l’ensemble des sculptures.
Pour cet édifice, dédié à Notre-Dame, le portail de la Vierge est tout particulièrement mis en valeur au Moyen-Âge par les couleurs des sculptures, vives et éclatantes dans la journée. À cette “mise en scène”, il faut ajouter que les pierres des voûtes tendues au-dessus du porche portent encore la marque des lampes que l’on faisait brûler la nuit pour permettre de soutenir, par le “spectacle de la lumière colorée”, la dévotion des fidèles.

Dans le cadre du projet de valorisation de la Cathédrale Notre-Dame d’Amiens, la polychromie médiévale des portails de la façade occidentale occupe une place centrale. Depuis sa mise au jour lors de la restauration, Amiens Métropole propose une
évolution du spectacle “Amiens, la cathédrale en couleurs”.
Nouvelle génération de matériels de projection et de sonorisation, haute qualité technique, meilleur rendu des images, nouvel
environnement sonore sur le parvis... “Amiens, la cathédrale en couleurs” va plus que jamais conjuguer le passé au présent, en
utilisant des technologies d’avenir. Elle redonne aux statues de pierre leurs couleurs d’origine, telles qu’elles ont pu exister au temps de la construction de la plus grande église gothique “classique” du XIIIe siècle.
À la tombée de la nuit, ce spectacle grandiose, déjà admiré par plus d’un million cinq cent mille visiteurs, redonne vie aux saints, apôtres et autres figures qui peuplent la cathédrale Notre-Dame d’Amiens, grâce à une mise en couleurs par
projections d’images numériques de haute définition.
Par la magie de la lumière, “Amiens, la cathédrale en couleurs” est une invitation à remonter le temps, à se plonger dans un univers si proche de celui des fidèles du Moyen-Âge...
Cette révélation est depuis 1999 l’objet du spectacle “Amiens, la cathédrale en couleurs”, organisé par la Direction du Patrimoine d’Amiens Métropole “Amiens, Ville d’art et d’histoire” et conçu par la société Skertzò.

Le spectacle “Amiens, la cathédrale en couleurs” se déroule chaque année sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens
Du 15 juin au 3e dimanche de septembre et du 1er décembre au 1er janvier Spectacle en accès libre Durée : 40 minutes environ

informations complémentaires sur le spectacle auprès de :
L’Office de Tourisme d’Amiens Métropole 40, place Notre-Dame Tél. : 03 22 71 60 50 Email : ot@amiens-metropole.com

=> retour page "Amiens"

Cliquez pour agrandir

photos nordmag.fr

  La Cathédrale en couleurs...

cliquer pour agrandir...


  Site officiel:

http://www.amiens-cathedrale.fr/home.html

 

 


 

 

 
 

Accueil | Sommaire | Culture | Patrimoine | Histoire | Nature | Dossiers | Liens | Translate | Plan | Carte | Contact
Copyright © 2000-2016 Nordmag Tous droits réservés.